07 66 21 43 20
Du Lundi au Vendredi de 9h à 19h. Le Samedi de 9h45 à 15h30.

Corinne Aubremaire, Sophrologue à Rennes et Liffré

Corinne Aubremaire Le Strat
Sophrologue à Liffré
 

Corinne Aubremaire, Sophrologue à Rennes et Liffré

COVID-19 - Comment avons-nous vécu le confinement ?

Cette pandémie COVID-19 restera certainement longtemps gravée dans nos mémoires, que ce soit pour les adultes ou les enfants. Ce virus qui a mis les hommes, dans le monde entier, face à eux-mêmes et à leur impuissance face à la Nature… La façon d’aborder et de supporter ce confinement dépendait du contexte de chacun : sa santé fragile ou pas, son espace de vie, son type de métier, la peur de perdre ou pas son travail, sa nature plutôt positive ou pessimiste…  

Bien que sophrologue, je n’ai pas échappé à cette inquiétude et à cette vague d’émotions déferlante sur les réseaux sociaux qui nous a impacté à un moment donné. La difficulté de gérer les émotions de mon ado a été une expérience aussi très difficile… Les pratiques de sophrologie m’ont énormément aidée, dans cette période de confinement, à me recentrer sur moi-même (être tournée à "l’intérieur" plutôt qu’à "l’extérieur"...) pour aller chercher toutes mes ressources, les activer, afin de traverser et surmonter au mieux cette épreuve.

Je souhaite pour nous tous, plus de paix, de quiétude intérieure et un redémarrage positif de nos activités. Plus d’écoute, d’empathie et agissements concrets pour soulager réellement ceux qui, dans nos Sociétés, ont été en première ligne professionnellement face à ce virus au service des autres et avec peu de moyens de protection…La solidarité s’est renforcée dans notre pays pour leur venir en aide avec beaucoup d’émotions émouvantes et chaleureuses … Je pense également à toutes ces couturières bénévoles qui se sont activées pour coudre des masques en tissus pour répondre à l’urgence et la demande des Hôpitaux, EHPAD et tout le corps médical.

Le déconfinement a été vécu, pour bon nombre d’entre nous, comme une liberté retrouvée, un retour de la Vie avec ces échanges humains, en Vrai (et non uniquement derrière un écran), qui sont si essentiels à notre existence…

Pendant le confinement, émotions et pensées ressenties

Ce confinement a été vécu plus ou moins différemment en fonction des individus, de leur personnalité, de leur histoire personnelle, de leur condition sociale, leur métier et de leur état de santé.

Pour beaucoup d’entre nous, petits et grands, l’annonce de cette pandémie et de la nécessité de se confiner a généré beaucoup de stress, d’angoisses, de peurs et d’inquiétudes. Les médecins constatent, aujourd’hui, chez leurs patients, beaucoup d’anxiété, de la dépression pour certains. Selon eux, dans les 6 à 10 mois qui vont venir, des stress post-traumatiques vont apparaître. Sur les réseaux sociaux, des personnes disaient avoir l’impression de vivre dans un film de science-fiction. Cela paraissait inimaginable que l’on mette ainsi à l’arrêt total le fonctionnement économique de nos sociétés, dans le monde entier. Certains ont vu comme leur vie s’écrouler.

Ce confinement a généré pour beaucoup de personnes :

  • Un choc, une sidération qui a pu durer plusieurs jours, où il était difficile d’y croire, avec un sentiment de ne plus pouvoir réfléchir rationnellement. Cet état est proche de ce que l’on appelle un stress post traumatique. Une peur qui paralyse nos actes, nos pensées. On reste focalisé sur le problème, qui n’était pas des moindres !
  • La peur :

            - d’attraper ce virus et de mourir. 

           - de perdre des êtres chers : l’hospitalisation pour ceux qui ont eu le Coronavirus, le deuil pour ceux                   qui n’ont pas pu en guérir…     

           - de ne plus pouvoir subvenir à nos besoins essentiels : la nourriture notamment.    

           - de faire faillite pour certaines professions indépendantes, de perdre son emploi (ce qui a été le cas                     malheureusement pour certains...).

            - de rater sa fin d’année scolaire, le BAC et autres diplômes pour les étudiants.         

  • La perte de tous nos repères, de nos habitudes de vie au sens large : les liens et contacts humains, nos habitudes professionnelles, notre vie sociale, les apprentissages scolaires pour les enfants (un décrochage scolaire pour certains), nos loisirs en club sportif… etc.
  • L’impression de perdre notre Liberté, d’être comme emprisonné dans nos maisons, nos appartements.
  • L’isolement dans les maisons de retraites pour les séniors qui ne pouvaient plus voir leurs proches.

Pour d’autres, confinés dans leur maison, c’était le moment de faire réellement une pause dans leur vie. Une pause imposée qui nous a obligé à lâcher prise et attendre que ça passe, ralentir… S’accorder un temps différent avec leurs enfants, leur conjoint, regarder la Vie sous un autre angle et se projeter différemment. S'activer aussi solidairement pour venir en aide au personnel hospitalier, à ses voisins...  Bien évidemment c’était une situation loin d’être confortable, mais cet arrêt soudain d’activité a généré certainement, chez certains, des prises de conscience sur leur existence, et aussi sur leur capacité à surmonter une épreuve en restant soudé avec leurs proches et amis. Et voir toute cette solidarité qui s'est vite installée à mis du baume au coeur...

L’après confinement, ce qui persiste ou a changé en nous

Le déconfinement a été vécu comme une vraie Libération et l’on savoure d’autant plus tous ces moments de partage avec les autres, si simples soient-ils, la reprise de l’activité en dehors de chez soi… la VIE !

Pour d’autres, le fait de sortir de chez eux est encore très difficile, restant dans l’anxiété et la peur d’attraper ce virus. C’est humain. Sachons accueillir nos faiblesses et forces, telles quelles sont… Cet arrêt total de notre pays a des conséquences économiques, morales et psychologiques importantes. Il est essentiel de pouvoir exprimer toutes nos émotions, pensées et points de vue pour se libérer de toutes les tensions qui ont pu s’accumuler.

En quoi la sophrologie peut vous aider suite à ce confinement

Cette expérience COVID-19 a énormément marqué, que ce soit les adultes ou les enfants et certains troubles ont pu apparaître, tels que des troubles du sommeil, une anxiété exacerbée, un stress intense, la peur de mourir.

La sophrologie peut notamment vous aider à :

  • vous libérer des tensions, pensées et émotions négatives qui se sont imprégnées en vous pendant ce confinement.
  • calmer votre esprit, ramener le calme intérieur par des exercices de respiration.
  • diminuer l’état de stress, l’anxiété (pouvant aller jusqu’à la crise d’angoisse).
  • réactiver votre énergie, votre vitalité suite à la maladie ou une grande fatigue.
  • renforcer votre capacité de résistance physique et mentale.
  • activer le positif,  vous imprégner de belles pensées positives, par des techniques de respiration et visualisation.
  • reprendre confiance en votre avenir.
  • renforcer votre capacité d’espoir pour mener à bien vos projets de façon positive.
  • mieux vous projeter sur le devenir.

Bien prendre en considération que la répétition des exercices de sophrologie est une des clefs de cette discipline. J’encourage mes patients à avoir un entrainement régulier pour que toutes ces techniques deviennent un « réflexe » dans leur vie quotidienne s’ils souhaitent renforcer leur bien-être, leur mieux être et améliorer leur qualité de vie.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.