07 66 21 43 20
Du Lundi au Vendredi de 9h à 19h. Le Samedi de 9h45 à 15h30.

Corinne Aubremaire, Sophrologue & hypnothérapeute Ericksonienne à Rennes et Liffré

Corinne Aubremaire
Sophrologue à Liffré
 

Corinne Aubremaire, Sophrologue & hypnothérapeute Ericksonienne à Rennes et Liffré

La sophrologie, pour les enfants DYS, le TDA/H et les aspies à Rennes

Chez l’enfant en général, et plus particulièrement chez celui qui présente des troubles des apprentissages, la sophrologie peut constituer un complément à d’autres prises en charge thérapeutiques (soins psychologiques) ou rééducatives (en psychomotricité, en orthophonie…), sans se substituer à eux.

Cet accompagnement sophrologique permet de prendre en compte toutes les dimensions de son être, que ce soit au niveau du corpsdu psychisme ou des émotions.

Pour une efficacité optimale, il est nécessaire que l’enfant adhère à ce qui lui est proposé lors des séances, qu’il refasse ce qui est travaillé avec la sophrologue et qu’il en tire un avantage.

Les troubles spécifiques des apprentissages, ou appelés troubles DYS, c’est quoi ?

Ces troubles touchent de nombreux enfants d’âge scolaire : entre 6 à 8% d’entre eux.

Généralement, ces troubles cognitifs résultent de dysfonctionnement au niveau cérébral (même parfois minime et discret), initialement liés au développement in utero ou pendant la toute petite enfance.

Ces troubles cognitifs sont des troubles neuro-développementaux et sont réunis sous l’appellation troubles « DYS » qui regroupe :

  • La dysphasie, la dyspraxie, la dyslexie, la dysorthographie, la dyscalculie, le Trouble Déficitaire de l’Attention avec Hyperactivité (*TDA/H), les troubles spécifiques du développement de la mémoire.

Il est important d’avoir un dépistage et une prise en charge précoce pluridisciplinaire. La sophrologie peut trouver une place de choix dans l’accompagnement des enfants « DYS ».

La sophrologie va permettre à l’enfant :

  • de prendre conscience de son corps et de ses sens. Développer sa perception de lui-même, de son schéma corporel.
  • de mieux gérer son stress et ses émotions.
  • de retrouver la confiance en lui et dans sa capacité à réussir.
  • de découvrir de nouvelles capacités et les développer pour optimiser ses apprentissages.
  • de favoriser la mise en projet et la représentation d’un futur plus positif.
  • l’acceptation et la compensation de ses difficultés.

Le TDA/H :

Le Trouble Déficitaire de l’Attention avec Hyperactivité (TDA/H) associe difficultés d’attention, hyperactivité et impulsivité.
Ce trouble concerne 3 à 9% des enfants, surtout des garçons.

Il est clairement établi que le TDA/H a des causes neurologiques. Ce ne sont pas des enfants capricieux et ce n'est pas un problème d'éducation de la part des parents. Un diagnostic est bien sûr nécessaire, réalisé par le corps médical, pour identifier que votre enfant à bien ce trouble. 

Causes neurologiques du TDA/H :

Les différentes recherches et études menées par les scientifiques devraient nous inciter à un peu plus de compassion et compréhension envers les personnes atteintes du TDA/H.

"Il est dû à une perturbation des lobes frontaux et préfrontaux. Plus précisément, il semble que les lobes frontaux ne soient pas adéquatement stimulés par un neurotransmetteur appelé noradrénaline. Par conséquent, ils ne transmettent pas suffisamment d'une autre substance chimique, la dopamine, pour inhiber correctement d'autres activités cérébrales".     

"Les scientifiques soupçonnent notamment une anomalie du gène qui code pour le récepteur dopaminergique D4". "Certains enfants atteints du TDA/H ont des "absences". S'agit-il dans leur cas d'un trouble convulsif ou d'une manifestation du TDA/H ? [...] La distinction est parfois difficile à faire, même avec l'aide d'un électroencéphalogramme".                                                                                                                   (Extraits du livre "Les enfants atteints de troubles multiples", guide pour professionnels, enseignants et parents de Dr Martin L. Kutscher, Robert R.Wolff et Tony Attwood).

La sophrologie va permettre :

  • de mieux gérer l’agitation corporelle, en ayant une meilleure connaissance de son schéma corporelle.
  • d’apprendre à se détendre, à respirer, ce qui va favoriser la diminution de l’hyperactivité, le contrôle de l’impulsivité.
  • limiter l’agitation, les débordements émotionnels en renforçant la concentration et l’ancrage.
  • d’avoir une meilleure estime et confiance en soi plus positive.

Le syndrome d'Asperger

Le syndrome d'Asperger fait partie des TSA (troubles du spectre autistique).  Les parents et les professionnels de la santé parviennent un jour ou l'autre au diagnostic qui correspond à son profil particulier d'habiletés et celui-ci est bien souvent long à obtenir. Entre-temps, l'enfant se sera rendu compte qu'il est différent. Il intériorisera ou extériorisera sa réaction émotionnelle à cette différence.

La gestion des émotions

La gestion des émotions est l'une des difficultés prédominantes rencontrée :                                                        "L'enfant atteint du syndrome d'Asperger a le plus grand mal à comprendre l'expression des émotions et est sujet au trouble anxieux, à la dépression et à des poussées de colère".     

A noter que les approches psychothérapeutiques comme la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) apporte un accompagnement essentiel aux besoins de l'enfant atteint du syndrome d'Asperger. 

"La TCC se fonde sur de rigoureuses évaluations scientifiques. Il est à présent avéré qu'elle contribue à modifier les pensées et les réactions de la personne face à des sentiments comme l'anxiété, la tristesse et la colère". (Extraits du livre "Les enfants atteints de troubles multiples", guide pour professionnels, enseignants et parents de Dr Martin L. Kutscher, Robert R.Wolff et Tony Attwood).  

« Je suis asperger, parfois c’est génial, parfois c’est horrible »

« Faire rentrer un carré dans un rond… que l’inadaptable s’adapte de force… », un témoignage clair

video-play-icon

La sophrologie pour les Aspies

La sophrologie permet tout d'abord de créer un lien. L’accompagnement en séance individuelle est plutôt conseillé dans un lieu connu, à domicile notamment ou au sein d'une structure médicale où les habitudes sont installées par l'enfant avec d'autres praticiens qui interviennent sur d'autres prises en charge. Il est aussi tout à fait possible d'envisager les séances en Cabinet. 

Cet accompagnement sophrologique peut venir en complément à d'autres prises en charge.

Les séances doivent se faire progressivement de façon à ce qu'une relation de confiance s’établisse. 

D'une séance à l'autre, la même méthodologie et le même rituel sont gardés. Les mêmes exercices, simples, clairs et précis sont répétés, ce qui va permettre de rassurer et de mettre en confiance.  

Des exercices de respiration et de contraction/relâchement musculaire (relaxation du 1er degré) sont principalement proposés pour bien ressentir son corps; ces techniques aident notamment la personne, en cas de stress et anxiété.

La sophrologie va permettre :

  • d'être bien connecté, ancré à son corps, moins dans le mental.
  • de mieux canaliser son énergie et ses émotions.
  • de retrouver le calme intérieur grâce à des techniques de respiration.
  • de mieux gérer les angoisses.
  • de renforcer l’estime de soi, la confiance en soi, car les personnes Asperger, de par leur particularité, souffrent bien souvent d’exclusion.
  • de renforcer l’autonomie.

J’accompagne dans le respect de la limite de mes compétences, avec bien entendu l’aval des médecins, si nécessaire, et en travaillant en partenariat.

Pour plus d’informations, me contacter :

Création et référencement du site par Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.